#NOUVEAU CONTACT

Quand Doug partage sur internet une photo d’une créature inconnue sortie d’un lac écossais, c’est l’emballement médiatique. Critique intelligente et efficace des réseaux sociaux.

Bruno Duhamel a très peur des réseaux sociaux, cette zone de non-droit où les règlements de compte, le racisme, le sexisme ou l’homophobie s’en donnent à coeur joie, encouragés par l’anonymat et de l’effet de groupe. A partir de cette profonde méfiance, l’auteur du "Retour" a imaginé une fable sur les dérives des nouveaux médias.
Doug vie tranquillement dans le village isolé de Castle Roch, en bord de lac, faisant régulièrement des photos qu’il préfère garder pour lui, sans les partager sur internet. Mais quand il saisit sur son appareil l’apparition d’une étrange créature marine translucide, il ne réfléchit guère et diffuse les clichés via Twister…
Un geste a priori anodin qui va pourtant déclencher l’arrivée dans ce petit coin paumé d’Ecosse de légions de journalistes, de militaires, d’écologistes, de scientifiques, de chasseurs, ou de simples curieux excités mais surtout un enchaînement d’évènements incontrôlables. Un emballement rapide que montre bien le récit, très rythmé. D’abord plein d’humour avec l’attitude radicale et les réparties cinglantes de Doug, ainsi que les personnages très expressifs, l’album perd ensuite malheureusement de son côté comique. Mais c’est pour mieux s’enfoncer dans quelque chose de plus grave, de plus terrifiant avec de véritables scènes d’hystérie collective… Bref, une fable moderne à peine exagérée et terriblement efficace sur les dangers des réseaux sociaux. A méditer de toute urgence.

Dessin et scénario : Bruno Duhamel - Editeur : Grand Angle - Prix : 15,90 euros.