NO WAR - Tome 2

L’atmosphère insurrectionnelle au Vukland est de plus en plus lourde et le mystère autour des pierres kafikadik interroge. Suite d’un thriller moderne complexe mais dynamique.

Alors que les tensions autour du projet de barrage sur les terres sacrées du peuple Kivik dans l’archipel du Vukland vont crescendo dans la radicalisation, Run se remet miraculeusement d’une blessure par balle grâce au pouvoir d’une kafikadik, une étrange "pierre de paix" qui n’a pas le même effet sur la jeune Jo : le simple fait de l’avoir tenue en main l’a plongée dans le coma !
Le premier tome promettait une intrigue riche. Sans doute est-il sage pour le lecteur de le relire avant d’entamer la lecture de ce deuxième opus car dans cette Scandinavie moderne fictive où évoluent de nombreux personnages intéressants et où se développent plusieurs intrigues secondaires, il est facile de se perdre. D’autant qu’Anthony Pastor ("Castilla Drive", fauve polar du festival d’Angoulême 2013) est encore bien loin de nous livrer les clés de ce thriller social, politique, scientifique et même fantastique. Attendu pour septembre 2019, le troisième tome viendra clore un premier cycle mais bien d’autres sont prévus…
En attendant donc, il ne nous reste plus qu’à nous plonger dans l’ambiance explosive du Vukland grâce à des planches bichromiques très dynamiques au trait épais moderne.

Dessin et scénario : Anthony Pastor - Editeur : Casterman - Prix : 15 euros.