MIMOSA – Les choses changent... c’est énervant

Les questionnements enfantins et existentiels d’une petite fille pleine de répartie. Charmant.

Mimosa a du caractère à revendre et la langue bien pendue. Dernière enfant d’une famille recomposée, la petite fille créée par Catmalou (co-fondatrice du le collectif d’auteurs "Un autre monde" et Edith ("Basil et victoria", "Emma G. Wiford"…), observe le monde qui l’entoure et se pose un tas de questions qu’elle partage avec le lecteur dans des strips de quatre ou huit cases.
Qu’il s’agisse de Mafalda ou plus récemment de Pico Bogue et Ana Ana par exemple, les personnages d’enfants à la répartie et l’impertinence bien placées n’ont rien de nouveau. Questionnements enfantins ou plus existentiels rythment donc des cases aux décors minimalistes laissant Mimosa seule en scène, hormis quelques apparitions de ses amis et de son vieux chat et la voix off de ses parents. Un peu répétitifs du fait de cette construction, les gags sont néanmoins plutôt drôles, la gamine n’hésitant jamais à égratigner ses géniteurs. Surtout, le côté tout mignon de Mimosa avec ses cheveux en bataille et son inépuisable collection de bonnets à la mode fait mouche. L’élégance du graphisme aux trois teintes dominantes (rouge, noir, gris) et le format à l’italienne emballé dans une jaquette cartonnée aux finitions soignées vient encore en rajouter au côté charmant de cet album très féminin.

Dessinatrice : Edith - Scénariste : Catmalou - Éditeur : Soleil, collection Noctambule - Prix : 22,95 euros.