LUCHA LIBRE - Tome 6. Traité de savoir-vivre

Oreilles chastes et petites natures, attention : le Profesor Furia prend le pouvoir dans ce 6e opus qui nous offre la suite passionnante des aventures des Luchadores Five.

Avis aux Katchos, le 6e volume de "Lucha libre" débarque sur les rings ! Pas de Tequila ni de Tikitis cette fois mais un professeur Furia au meilleur de sa forme. Pour ceux qui ne connaissent pas encore la série démarrée en 2006, il s’agit d’albums au format magazine suivant plusieurs mini-séries réalisées par une équipe de dessinateurs autour du scénariste Jerry Frissen ("Les Zombies qui ont mangé le monde") et d’un thème commun : le catch mexicain dont les meilleurs combattants (masqués) sont considérés comme des demi-dieux.
Au programme donc le Profesor Furia qui pour la première fois quitte ses strips de quelques cases pour nous offrir une histoire complète de dix pages signée Witko. Grossier, misogyne, raciste, le catcheur sur le retour est aussi abjecte que d’habitude, en particulier avec ses souffre-douleur préférés : ces petits merd... euh ses apprentis. Mais ce qui était très drôle en petits sketches paraît ici sur la longueur beaucoup plus trash et perd de son effet comique. Dommage.
En revanche c’est avec toujours le même plaisir qu’on découvre la suite des aventures des Luchadores Five, au nombre de quatre en l’occurrence dans cet opus puisque Loco est toujours porté disparu. Un histoire aussi passionnante que déjantée où des acteurs d’Hollywood séniles jouent les informateurs et où une bande de loubards à tête de poisson surgit de la mer en bagnole...
Enfin, outre de nouvelles tranches de vie des Luchadoritos par Frissen et Tanquerelle, ce "Lucha Libre" propose une histoire courte enthousiasmante sur la jeunesse de Paquito Furioso le chasseur de femmes, dessinée par un petit nouveau dans la série Mickael Roux.
On n’attend plus que le grand retour de Tequila et des Tikitis (par les dessinateurs Gobi et Fabien M) dans le prochain numéro en mai prochain. Viva la lucha libre !

- Le site de "Lucha Libre"

- Les Humanoïdes Associés