LES SANSON ET L’AMATEUR DE SOUFFRANCES - Livre III

Quand le tribunal révolutionnaire guillotine à tout va, les Sanson croulent sous la charge et l’Amateur de souffrances se délecte. Suite et fin d’une trilogie historico-fantastique.

L’histoire des Sanson, bourreaux de père en fils, se conclut dans ce troisième livre. Un épais album de 96 pages qui démarre en 1793 dans la période trouble de la Terreur où la guillotine n’a pas le temps de refroidir, exécutant sans relâche royalistes et supposés, victimes de règlements de comptes en tout genre. Les Sanson se succèdent - Henri, Henri Clément… -, se marient, ont des enfants mais l’Amateur de souffrances est toujours là.
Si l’histoire de cette famille de bourreaux qui a officié entre le XVIIe et le XIXe siècle permet de passer en revue tout un pan (bien sanglant) d’Histoire de France et de montrer les rapports ambigus et malsains de la population avec la mort et la souffrance, le procédé narratif est très répétitif. On a un peu l’impression de lire une longue chronologie dessinée qui s’avère lassante sur la longueur malgré des rebondissements certains et des scènes marquantes au trait semi-réaliste. Plutôt originale dans sa trame historico-fantastique, la trilogie des "Sanson" aurait sans doute mérité une approche moins linéaire.

Dessinateur : Boris Beuzelin - Scénariste : Patrick Mallet - Editeur : Vents d’Ouest - Prix : 17,50 euros.