LE GOÛT DE LA PAPAYE

Entre petite et grande Histoire, l’enfance de Sompong en Thaïlande et son voyage dans une Europe en guerre. Un joli hommage au grand-oncle de l’auteure.

Ses parents voulaient qu’il devienne médecin, Sompong ne rêvait que d’apprendre les langues et de voyager. Mais en s’engageant dans l’armée pour obtenir une bourse d’étude à l’étranger, le jeune Thaïlandais n’imaginait pas qu’il se retrouverait à débarquer en 1940 dans une Europe en guerre.
"Le goût de la papaye" est le premier roman graphique en tant qu’auteur complet de l’illustratrice italo-thaïlandaise Elisa Macellari. C’est aussi un récit personnel puisque Sompong n’est autre que son grand-oncle. Lui qui voulait voyager va traverser rien moins que Singapour, l’Érythrée, Venise, Rome, Berlin, Vienne, Le Havre et New York avant de pouvoir retrouver la Thaïlande ! Outre un choc culturel, c’est un récit de la Seconde Guerre mondiale du point de vue d’un citoyen thaïlandais que l’on découvre. Un mélange entre la petite et la grande Histoire aux couleurs douces, à l’instar du caractère de Sompong, personnage résolument optimiste. Dommage qu’Elisa Macellari déroule aussi rapidement le périple de son grand-oncle, privilégiant souvent les cases muettes et conservant une certaine distance dans le portrait et les sentiments de Sompong.

Dessin et scénario : Elisa Macellari - Editeur : Steinkis - Prix : 22 euros.