LA TUERIE

Une jeune homme se fait embaucher dans un abattoir afin de comprendre la mort de son frère. Un polar social bien fait sur un sujet brûlant.

Fraîchement sorti de prison, Yannick se fait embaucher à l’abattoir Gourdin. Poids des bêtes, vacarme des outils, cadences infernales… il se rend compte rapidement que les conditions de travail y sont particulièrement difficiles. Mais le jeune homme ne lâche rien car il a un objectif : travailler à la "tuerie" où sont mis à mort les bovins, un quartier dans lequel travaillait son jeune frère mort quatre ans plus tôt.
Le sujet de "La tuerie" revient régulièrement sur le devant de l’actualité à la faveur de la diffusion de vidéos filmées par des associations de protection animale telles que L214. Conséquence de la recherche de profits à tout prix, la maltraitance animale mais aussi la souffrance physique et mentale des employés des abattoirs sont mises en lumière à la manière d’une enquête policière par Laurent Galandon ("Quand souffle le vent") qui n’oublie pas d’évoquer aussi les tricheries avec la législation en vigueur et autres petits arrangements politiques… Avec le dessin réaliste d’Otero ("Morts par la France"), certains passages prennent aux tripes et pourront choquer les lecteurs les plus sensibles mais la colorisation assez terne permet d’atténuer la violence des images et le rouge du sang.

Dessinateur : Nicolas Otero - Scénariste : Laurent Galandon - Editeur : Les Arènes BD - Prix : 20 euros.