LA CAGOULE, un fascisme à la française - Tome 1. Bouc émissaire

A la mort de Salengro, une enquête est lancée. Une affaire politique au coeur d’une IIIe république troublée. Intéressant.

"S’ils n’ont pas réussi à me déshonorer, du moins porteront-ils la responsabilité de ma mort." C’est avec ces mots qu’en 1936 que Roger Salengro, ministre de l’Intérieur, signe son suicide, ne supportant plus la campagne de presse qui l’accuse à tort d’avoir déserté pendant la Première Guerre mondiale. Une enquête est lancée mais l’affaire suivie par le commissaire Mondanel s’avère vite plus politique que judiciaire…
Avec en toile de fond la montée du fascisme, cette nouvelle série historique - du nom d’une organisation secrète d’extrême droite - en trois tomes nous plonge dans une période assez sombre. S’agit-il de trouver les responsables des calomnies ou simplement des boucs émissaires ? Le sujet est intéressant et traité de manière réaliste tant sur la forme que sur le fond. Petit bémol, certains personnages sont parfois une peu difficile à différencier.
L’album se conclut par ne interview des auteurs et une petite biographique des principaux protagonistes de cette affaire.

Dessinateur : Damour - Scénaristes : Vincent Brugeas et Emmanuel Herzet - Editeur : Glénat - Prix : 14,95 euros.