L’ODYSSEE D’HAKIM - Tome 2. De la Turquie à la Grèce

Suite de l’histoire vraie d’Hakim, réfugié syrien en France, candidat involontaire à l’exil. Un deuxième tome encore plus poignant que le premier.

On l’avait laissé avec sa femme et sa belle-famille en Turquie, vivant dans une grande précarité, sans travail stable malgré tous ses efforts : comme à Beyrouth et Amann, le séjour à Antalya puis à Istanbul se révèle être une impasse... Voici la deuxième partie du témoignage d’Hakim, un jeune Syrien installé depuis 2015 à Aix-en-Provence forcé de quitter sa famille, ses amis et l’entreprise qu’il avait créée parce qu’il n’était plus en sécurité dans son pays.
Profitant de la possibilité d’être accueillie en France avec ses parents, Najmeh, la femme d’Hakim, part avec l’espoir de faire venir son mari et son tout jeune fils Hadi dans les jours suivants. Mais les démarches s’éternisent et Hakim ne parvient pas à obtenir des papiers en règle. Alors il finit par se résoudre à tenter la terrible traversée...
Lorsqu’on lit l’album de Fabien Toulmé, réalisé à partir du témoignage authentique d’Hakim et qui permet ainsi de mettre un visage sur les chiffres anonymes régulièrement fournis par le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés, on ne peut s’empêcher de penser à ces centaines de migrants qui meurent chaque année dans les eaux méditerranéennes en tentant de fuir. On ne peut non plus s’empêcher d’avoir les larmes aux yeux aux passages les plus poignants de ce deuxième tome : lorsque Hakim décide d’acheter une bouée pour son enfant en connaissant les risques, lorsqu’il découvre que les canots seront conduits par des migrants n’ayant jamais vu la mer auparavant… Et l’on tremble pour Hakim, Hadi et les autres lorsque le canot commence à prendre l’eau...
Si on avait pu reprocher dans le premier tome quelques trop longs passages où Fabien Toulmé se mettait en scène en train d’interviewer Hakim, ceux-ci sont moins présents. Le deuxième opus donne donc toute sa place au récit d’Hakim, plus dramatique, terrifiant par moments et étrangement optimiste dans d’autres, le tout avec un trait rond et sobre. Bien avant le troisième volume, à paraître en 2020 et qui emmènera Hakim et son fils en direction de la Macédoine, Fabien Toulmé remplit d’ores et déjà son objectif : changer le regard sur les migrants. « C’est un super héros, Hakim », constate Louise, la fille de l’auteur, après avoir rencontré Hakim pour la première fois. Sans nul doute.

Dessin et scénario : Fabien Toulmé - Editeur : Delcourt, collection Encrages - Prix : 23,95 euros.