GHOST

Un ancien flic du FBI part sur la piste d’un tueur en série de jeunes femmes. Très classique mais bien mené.

Les agents Bowmann et Cormack du FBI sont sur les dents : un nouveau cadavre mutilé de femme est découvert. Un message laissé par le tueur en série laisse à penser qu’il veut entrer en contact avec John Ghostman, un ancien du FBI reconverti dans le privé après une affaire qui a mal tourné.
Un tueur en série très malin, un ancien flic alcoolo aux prises avec ses démons (et en l’occurrence le fantôme d’un gamin tué accidentellement) à qui l’on demande de reprendre du service et le méchant qui se cache au milieu des gentils... Rien de bien original a priori dans cette histoire. Et effectivement la collection "Hostile Holster" d’Ankama nous livre ici un polar très classique. Même si le mystère sur l’identité du tueur en série est bien préservé, quelques fausses pistes supplémentaires avant que l’affaire ne soit résolue auraient d’ailleurs été bienvenues.
Il n’empêche, "Ghost" fonctionne assez bien. D’abord par la mise en images, qui est pour beaucoup dans l’intérêt du polar : une atmosphère sombre et glauque privilégiant des décors nocturnes et de bâtiments désaffectés, des protagonistes aux visages toujours mangés par la pénombre... Mutti nous plonge dans l’ambiance !
Ensuite, on apprécie le parti pris de Mutti et Cajelli qui ont voulu retourner aux sources du polar : le policier capable de résoudre l’enquête la plus difficile à la force de son cerveau et de sa capacité de raisonnement. Bref, à des années lumières de l’ère des analyses de laboratoire et de ces enquêteurs nouvelle génération qui ont envahi la littérature, le cinéma et la télévision et qui montrent dans cet album leurs limites. Le raisonnement de Ghostman ne convainc pas totalement et les motivations du serial killer manquent un peu de vraisemblance mais suivre l’enquête d’un flic à l’ancienne est fort agréable.