GELUCK PÈTE LES PLOMBS - Cette fois, il va trop loin

Dans un mélange de textes et de dessins grinçants et drôles, Geluck dénonceavec rage les travers de la société.

A moins que vous soyez tyran, nazi, intégriste, ayatollah ou simplement imbécile, le nouvel album de Geluck vous fera forcément rire. Après "Geluck se lâche" et "Geluck enfonce le clou", "Geluck pète les plombs" propose une nouvelle fournée de dessins et de textes drôles et grinçants sur des sujets aussi sérieux que les violences faites aux femmes, l’urgence écologique les inégalités sociales ou la pédophilie dans l’Eglise, bref un portrait mordant de la société, pourtant sans un poil du Chat, son fidèle félin de papier. Peut-on rire de tout, le dessinateur belge va-t-il trop loin ? Lui répond que ce sont les sujets abordés qui sont d’une violence insoutenable et parvient à mettre du rire dans l’horreur, comme ce curé rêvant aux enfants de Tchernobyl nés avec deux anus…
A noter qu’est paru également chez Casterman un nouveau best of du "Chat", "Le Chat pète le feu", compilation des meilleurs gags des dix dernières années, moins trash que "Geluck pète les plombs", mais aussi bien vu.

Dessin et scénario : Philippe Geluck - Editeur : Casterman - Prix : 20 euros.