FETES HIMALAYENNES – Les derniers Kalash

Récit de la rencontre de trois occidentaux, deux ethnologues et un photographe, avec les dernier Kalash de l’Himalaya. Une belle aventure humaine un peu gâchée par l’impression de découvrir un catalogue des différents rites de ce peuple du Pakistan.

Dans les vallées reculées du Pakistan, à la frontière de l’Afghanistan, les 3.000 derniers Kalash tentent de préserver leur culture, leur religion polythéiste et leurs traditions orales, aujourd’hui menacées par l’islamisation de la société, le monde moderne et le tourisme. Dans les années 70, puis à l’occasion d’autres voyages, deux ethnologues, Jean-Yves Loude et Viviane Lièvre, et le photographe Hervé Nègre sont partis à leur rencontre, s’installant au coeur de la communauté, apprenant leur langue et adoptant leurs coutumes.
A lire la bande dessinée, difficile de ne pas être pessimiste quant à la pérennité du mode de vie des Kalash même si le ton choisi pour raconter de l’intérieur les rites ancestraux de ce peuple est plutôt enjoué. Mêlant planches dessinées signées Hubert Maury ("Le pays des purs") et photographies très documentées, à la manière du "Photographe" de Guibert, Lefèvre et Lemercier, "Fêtes himalayennes" constitue le catalogue de l’exposition éponyme, présentée au musée des Confluences à Lyon (jusqu’au 1er décembre 2019). Mais qui dit catalogue dit inventaire de données… Et c’est là que le bât blesse. Car alors que "Le Photographe" formait un récit passionnant, cet album-ci s’avère vite ennuyeux, construit chronologiquement et juxtaposant des informations ethnologiques (chants, danses, fêtes du solstice d’hiver, condition de la femme, etc) sans véritable mise en scène narrative. Le dessin lui-même ne met pas vraiment en valeur les paysages. Reste le témoignage indiscutable d’une belle aventure humaine au milieu d’un peuple chaleureux.

Dessinateur : Hubert Maury - Scénariste : Jean-Yves Loude - Editeur : La Boîte à Bulles - Prix : 18 euros.