CELLE QUE... - Tome 1. ... Je ne suis pas

La vie quotidienne d’une collégienne timide amoureuse d’un garçon qui ne la connaît pas. Une bonne analyse d’une période difficile.

C’est la rentrée au collège de Valentine. Cette adolescente de 14 ans, timide et effacée, y retrouve sa bande de copines, nettement plus extraverties. Malgré leur amitié, Julie, Yamina et Emille ignorent tout du secret de Valentine : elle es amoureuse de Felix, un garçon d’une autre classe qui évidemment ignore tout de ces sentiments à son égard.
Après la vie quotidienne des habitants d’un immeuble ("L’immeuble d’en face"), Vanyda s’intéresse au petit monde de l’adolescence, entre école, copains, fous rires, premières cuites et petits flirts. Surtout elle met en exergue le mal-être d’une ado à peine sortie de l’enfance, à un âge difficile où l’on ne sait pas encore vraiment qui on est. Pour la petite histoire, le personnage de Valentine est né alors que la dessinatrice était encore aux Beaux-Arts de Tournai pour un sujet sur le thème de l’enfance.
"Celle que..." est avant tout un récit basé sur la banalité plus que lié à un événement extraordinaire. S’étalant sur plus de 190 pages, alternant rythmes très lents à la maison et un peu plus rapides au collège, "Celle que je ne suis pas" prenait donc le risque d’être assez indigeste pour des lecteurs ayant depuis longtemps oublié cette époque et ces petits problèmes d’ados.
Il n’en est rien heureusement. Bien sûr certains passages sont un peu longs mais finalement suivre les atermoiements de la jeune Valentine qui ne parvient pas encore à agir sur sa propre vie - hormis dans ses rêves - se révèle intéressant grâce à la vivacité des dialogues, l’humour, une très grande attention portée à la psychologie des personnages ainsi qu’une grande expressivité. Une caractéristique qu’on avait déjà pu remarquer dans les précédents albums de Vanyda avec son dessin très proche du manga.
On est en tout cas très curieux de connaître l’évolution de l’adolescente qu’on devrait suivre ainsi sur quelques années scolaires. Signes d’un développement de la personnalité de Valentine, les deux prochains tomes s’intituleront : "Celle que je voudrais être" et "Celle que je suis".

- Dargaud