CE QUI NE NOUS TUE PAS NOUS REND PLUS VIEUX

Des tranches de vie illustrées avec ironie. Sympathique.

Les premières pages avertissent le lecteur : l’album ne doit en aucun cas être consulté en cas d’allergie reconnue à... l’ironie. Pour les autres, sachez que "Ce qui ne nous tue pas..." est indiqué contre la constipation !
Si la lecture de la notice ne vous a pas arrêté, vous découvrirez une série de dessins, un par page, accompagnés d’un court texte. Mikaël Aex joue avec les différents sens d’un mot et le décalage entre le texte et le dessin dans des scènes de la vie quotidienne déclinées en quarante pages qui se lisent rapidement.
Les gags sarcastiques et ironiques sont globalement plutôt bien vus mais les effets indésirables indiqués en début d’album - "un risque de sensation de gêne au moment du rire (picotements)" - devraient être supportables.