A.DOLL.A - Tome 1. Rock Star

La version "graphic novel " de "Lolita HR", rock-star cybernétique enjeu et outil d’un complot dans un monde futuriste totalitaire. Complexe mais bien mené.

Attention, si vous connaissez "Lolita HR" de Delphine Rieu et Javier Rodriguez paru en 2007 dans la collection Shogun, passez votre chemin. "A.Doll.A" n’est rien d’autre que la version "roman graphique" de ce manga à l’européenne.
Dans un monde futuriste totalitaire, un jeune homme vit dans une ville prison où sont parqués les gens atteints d’une étrange maladie, le Marabout. Pour échapper à son quotidien, il se réfugie dans la musique et, comme tant d’autres, adule Lolita. Il ne rêve que d’une chose, rejoindre cette rock-star rebelle.
Sous ses airs d’amourette impossible entre deux êtres que tout oppose, "A.Doll.A" alias "Lolita HR" s’avère rapidement bien plus complexe. Une héroïne qui n’est finalement rien d’autre qu’un androïde écartelé entre la soif de pouvoir du gouvernement dirigé par un certain Néponine et les premiers signes d’une rébellion larvaire, un héros pas si malade que cela qui réussit à s’échapper de sa cité-sanatorium, une mystérieuse maladie qui arrange beaucoup de monde... bref, le scénario est dense. D’autant plus dense que les personnages secondaires sont nombreux et que l’on comprend vite que les deux héros - Lolita et son fan Medhi - ne sont pas les personnages les plus intéressants de l’album.
Bien sûr les différents événements ponctuant le récit ne sont pas toujours très crédibles, bien sûr aussi le dessin n’a rien de révolutionnaire et l’expressivité des personnages est un peu grossière mais la mise en place de ce premier tome de "A.Doll.A" est finalement suffisamment réussie pour donner envie au lecteur de continuer l’aventure.

- Les Humanoïdes Associés