Plantu inquiet pour la liberté d’expression

Le co-fondateur de l’association Cartooning for peace critique la décision du "New York Times" de bannir les caricatures politiques de son édition internationale.

Le New York Times a annoncé qu’à compter du 1er juillet 2019, il ne publierait plus de dessins politiques dans son édition internationale. Une décision qui fait suite à la publication en avril dans son édition internationale d’un dessin d’Antonio Moreira Antunes représentant le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu sous la forme d’un chien guide, portant un collier avec une étoile de David, et tenu en laisse par le président américain Donald Trump, aveugle, avec une kippa sur la tête. Cette caricature avait déclenché un tollé au sein de la communauté juive en particulier.
Suite à la décision du New York Times de bannir les caricatures politiques, le dessinateur de presse Plantu, par ailleurs co-fondateur de l’association Cartooning for peace avec Kofi Annan, a dit espérer que le quotidien américain qui s’est "aplati devant les réseaux sociaux en s’excusant plusieurs fois d’avoir publié un dessin", va "se ressaisir" et dire qu’il a eu "tort de se séparer des dessinateurs, car on ne peut pas imaginer des journaux sans les images d’opinion". Les caricatures politiques sont déjà bannis de l’édition américaine du New York Times depuis plusieurs années.