L’affiche du festival d’Angoulême censurée

Zep avait dessiné six personnages BD la cigarette ou la pipe aux lèvres. Illégal !

C’est la régie publicitaire de la RATP qui a donné l’alerte. Alors que chaque année, le festival international de la bande dessinée d’Angoulême fait l’objet d’une campagne de promotion dans le métro, la RATP s’est rendue compte que l’affiche 2005 pouvait passer sous le coup de la loi Evin. Sur la trentaine de célèbres personnages de BD représentés par ZEP sur l’affiche, six étaient en train de fumer.
La loi instituée en 1993 interdit en effet "toute propagande ou publicité, directe ou indirecte, en faveur du tabac ou des produits du tabac" (art.2). "Est considérée comme propagande ou publicité indirecte toute propagande ou publicité en faveur d’un organisme, d’un service, d’une activité, d’un produit ou d’un article autre que le tabac ou un produit du tabac lorsque par son graphisme, sa présentation, l’utilisation d’une marque, d’un emblème publicitaire ou de tout autre signe distinctif, elle rappelle le tabac ou un produit du tabac" (art.3).
Prévenu en catastrophe, Zep a accepté que son affiche soit retouchée par ordinateur. Lucky Luke, Blueberry, le Gros dégueulasse et Mortimer entre autres se sont donc vu la cigarette et la pipe retirées du bec. Ce n’est pas la première fois pour Lucky Luke puisqu’en 1983, il avait dû déjà renoncer à son éternel mégot pour un brin d’herbe moins nocif et plus champêtre.
Depuis hier et jusqu’à la fin de la semaine, ce sont donc 150 affiches 4x3 nouvelle version qui ornent les murs du métro parisien, avec un résultat irréprochable légalement. Le spectateur se demandera en revanche certainement pourquoi Mortimer donne l’impression de nous faire un geste obcène...

Source : Charente Libre

- Notre rubrique "Spécial Angoulême"