10 mois avec sursis pour le pasticheur d’Hergé

Pascal Somon comparaissait devant le tribunal correctionnel de Reims pour contrefaçons.

Déjà condamné en 2014 à cinq mois de prison avec sursis pour avoir contrefait des oeuvres d’Hergé, un dessinateur de 55 ans a de nouveau été jugé fin mai 2019 pour le même motif par le tribunal correctionnel de Reims. Ce dernier a ainsi condamné Pascal Somon à dix mois de prison avec sursis et deux ans de mise à l’épreuve pour avoir vendu à un antiquaire d’Annecy des affiches et des cartes librement inspirées de l’univers graphique et des personnages des "Aventures de Tintin". Le parquet avait requis six mois de prison ferme. Pascal Somon devra également verser 32.000 euros de dommages et intérêts à la société belge Moulinsart, qui gère l’exploitation commerciale de Tintin, et à Fanny Vlamynck, détentrice des droits d’Hergé. "Ce n’est pas du Hergé, j’appelle ça un hommage", a toujours déclaré Pascal Somon.