Luki Bancher : "Des anecdotes inspirées du réel"

, par Estelle

Pour Luki Bancher, professeur d’anglais, les semaines sont parfois mouvementées. C’est ce qu’il raconte avec humour et tendresse dans "En classe with me". De quoi replonger avec nostalgie dans ses années collèges.

En prologue, vous racontez avoir écrit cet album pour montrer que les profs ne sont pas des planqués...
Luki Bancher. Il s’agissait plutôt d’une boutade entre copains que d’un élément moteur du projet. Mes proches et amis savent bien que ce métier est beaucoup plus exigeant que la soupe habituelle des clichés peu flatteurs. Malheureusement, cette image du prof glandeur est encore bien vivace dans certains milieux. En fait, j’ai écrit cet album dans une optique avant tout humoristique, loin de tout militantisme.

On sent que vous aimez beaucoup votre métier...
L.B. J’aime enseigner sans quoi je n’aurais pas pu m’investir autant dans ce projet. Maintenant, comme dans tous les métiers, il y a des côtés agréables et d’autres moins. J’ai essayé de relater un peu des deux tout en gardant une certaine légèreté de ton. Je "pioche" dans une galerie que j’ai créée de toutes pièces afin de raconter des anecdotes inspirées du réel.

Sur certaines répliques, on vous sent très fier de votre répartie. C’est un vrai défi face à des adolescents ?
L.B. En fait, j’aime bien forcer les petits travers de mes personnages en situation de réussite (fierté, confiance en soi,...), comme en situation d’échec (honte, sentiment d’injustice,...). Le prof ne se soustrait pas à cette règle, ce qui lui confère sans doute un aspect plus humain. De plus, je trouve que ce procédé favorise vraiment le ressort comique de certains gags. Concernant le sens de la répartie en particulier, les élèves ne sont pas en reste, c’est le moins qu’on puisse dire...


Quel a été le retour de vos élèves à la lecture de l’album ?
L.B. Aucune idée ! L’album s’est retrouvé dans les bacs le jour de la fin des cours. De toute façon, mes élèves savent bien que je ne mélange pas les genres. Quand ils me posent des questions sur mes dessins, j’explique que Luki Bancher reste un personnage de BD et que son auteur se trouve être avant tout leur prof d’anglais.

N’avez-vous pas peur d’être désormais davantage observé par vos élèves, qu’ils cherchent à se faire remarquer ?
L.B. Il est déjà arrivé que des élèves viennent me voir à la fin d’un cours pour me demander de les inclure dans des planches de BD, du temps où je bloguais plus régulièrement. J’ai bien sûr refusé sans qu’ils en prennent ombrage pour autant. Encore une fois, pour un peu qu’on prenne le temps de leur expliquer, les élèves savent bien faire la différence entre la BD et la réalité.

Propos recueillis par Emmanuel Lafrogne
(sur Twitter)

"En classe with me" par Luki Bancher. EP Editions. 14,95 euros.



- Le blog de Luki Bancher et sa page Facebook.