Bandes dessinées 2013 : "l’année de la décélération"

, par Estelle

Le rapport annuel de l’ACBD constate que pour la première fois, depuis au moins 17 ans, la production d’albums a diminué.

Le traditionnel rapport annuel du secrétaire général de l’Association des critiques de bandes dessinées (ACBD), Gilles Ratier, est tombé pour l’année 2013. Et c’est une première depuis au moins 17 ans, la production d’albums BD a diminué : 5.159 livres de bande dessinée ont été publiés en 2013 (dont seulement 3.882 strictes nouveautés), soit une diminution de 7,3%.
Avec le recul de la production, l’économie du 9e art verrait aussi, d’après Livres Hebdo/I+C, ses ventes se tasser de près de 2% sur les 9 premiers mois de 2013, seuls quelques titres réalisant l’essentiel du chiffre sur ce secteur : 117 ont été tirés à plus de 50.000 exemplaires. Sans grande surprise arrive en tête des titres franco-belges : le 35e "Astérix" par Jean-Yves Ferri et Didier Conrad (2,48 millions d’exemplaires), suivi du 22e "Blake et Mortimer" (445.000 exemplaires) et le 18e "Le Chat" (350.000 ex.). Du côté des comics, "Walking Dead" (avec deux tomes tirés à 120.000 et 100.000 ex.) est le tirage le plus important de l’année tandis que Naruto (quatre nouveaux tomes tirés à 200.000 ex.) est en tête pour les mangas.
Malgré des chiffres de production et de vente en baisse, la bande dessinée continue de susciter l’intérêt du public puisqu’il y a de plus en plus d’événements organisés autour de la BD sur le territoire francophone européen : 514 en 2013 contre 489 l’an passé. On compte également en 2013 13 revues papier et 32 sites internet spécialisés.
L’ACBD note en revanche que le passage à la bande dessinée digitale reste toujours marginal, malgré de nombreuses initiatives d’auteurs, de diffuseurs ou d’éditeurs. Finalement la totalité de l’offre légale payante, réellement disponible, dépasse à peine les 7.500 titres.