Bandes dessinées 2010 : un marché toujours combatif

, par Estelle

Le rapport annuel de l’ACBD note pour cette année un tassement du marché mais une production d’albums qui a encore augmenté.

Le traditionnel rapport annuel du secrétaire général de l’Association des critiques de bandes dessinées (ACBD), Gilles Ratier, est tombé pour l’année 2010. Avec 5.165 titres publiés en 2010 (dont 3.811 strictes nouveautés) contre 4.863 en 2009, la production de bande dessinée est, une nouvelle fois, en progression, pour la 15e année consécutive : +5,85%. En revanche, la bande dessinée n’a plus été en 2010 l’une des locomotives du marché du livre comme elle a pu l’être dans le passé, avec un net ralentissement au cours des trois premiers trimestres, souligne le rapport.
Ce sont toujours les mêmes neuf groupes - Média Participations (Dargaud, Dupuis...), Glénat, Delcourt, Flammarion, MC Productions, etc - (sur les 299 éditeurs qui ont publié des bandes dessinées en 2010) qui dominent le secteur en assurant 60% de la production. Cependant, les chiffres de tirage communiqués par les éditeurs sont souvent très inférieurs à ceux des années précédentes (500.000 ex. pour "Joe Bar Team ", 470.000 ex. pour "Largo Winch" et "Lucky Luke", 450.000 ex. pour "Blake et Mortimer ", 300.000 ex. pour "Le Chat") qui bénéficiaient toutes, et ce n’est pas le cas en 2010, d’un engouement autour de la sortie d’un nouvel "Astérix" ou d’un nouveau "Titeuf".
Il y a de plus en plus d’auteurs vivant sur le territoire francophone européen présents sur le marché : en 2010, ils étaient 1.689 à publier au moins un nouvel album (1396 en 2009), mais ils ne sont que 1.446 (1439 en 2009) à vivre de ce mode d’expression.
La bande dessinée est de plus en plus présente dans les journaux et magazines (quel que soit le sujet traité), et il y a encore 68 revues spécialisées (ils étaient 64 en 2009). mais aujourd’hui, c’est surtout sur Internet que les amateurs vont chercher l’information. On compte actuellement 32 sites actifs consacrés au 9e art dont ToutenBD.com bien sûr. il existerait aussi, au total, près de 15.000 blogs ou webcomics de bande dessinée sur internet.
Le lectorat potentiel de la BD numérique ne cesse d’ailleurs d’augmenter avec l’apparition des tablettes, smartphones, etc. S’il est encore difficile de chiffrer l’impact de l’arrivée de l’iPad sur le succès de la BD numérique, Gilles Ratier note que Ave ! Comics Production est parvenu à vendre entre 150 et 200 bandes dessinées numériques par jour, sur les six derniers mois après la sortie de l’iPad.
Autre tendance de l’année, l’arrivée de la bande dessinée au rayon roman, notamment sous l’impulsion des éditeurs japonais de mangas. En 2010, 184 titres ont rassis résulté d’une adaptation d’une oeuvre littéraire (soit 4,83% des nouveautés contre 179 et 4,97% en 2009).