Bandes dessinées 2009 : tassement du marché

, par Estelle

Le rapport annuel de l’ACBD note cette année une décélération de la progression de la production BD. Mais l’offre numérique se développe.

Le traditionnel rapport annuel du secrétaire général de l’Association des critiques de bandes dessinées (ACBD), Gilles Ratier, vient de tomber . Avec 4.863 titres publiés en 2009 (dont 3.599 strictes nouveautés) contre 4.746 en 2008, le marché de la bande dessinée marque le pas avec une production en hausse de seulement 2,4% (+10,4% en 2008) et un peu plus tournée vers les rééditions, les séries historiques, les albums pour les plus petits ainsi que la BD érotique (2,52% du secteur !).
Durant cette année 2009, les acteurs du secteur ont renforcé leur stratégie d’ouverture vers les autres médias (livres accompagnés de DVD, jeux vidéo, figurines ou CD) et l’offre numérique reste certes balbutiante mais se structure (Ave ! Comics, BDtouch.fr, DigiBiDi). En attendant cette révolution numérique, le "papier" garde toutefois son leadership : neuf groupes (Média-Participation, Glénat, Delcourt, Flammarion, etc) avec 60% de la production, alors que pas moins de 288 éditeurs ont publié des bandes dessinées en 2009.
En 2009, 99 séries ont été tirées à plus de 50.000 exemplaires (pour 95 l’an passé) et font l’essentiel du marché du secteur, l’écart continuant de se creuser entre les "best-sellers" et les albums au tirage moyen. Dans le peloton de tête des plus gros tirages on retrouve sans surprise : l’album exceptionnel pour les 50 ans d’“Astérix” créé par René Goscinny et Albert Uderzo (1.200.000 ex.) ; “Blake et Mortimer” de Jean Van Hamme, René Sterne et Chantal de Spiegeleer (500.000 ex.) ; l’album érotique “Happy Sex” de Zep (380.000 ex.) ; “Le Petit Spirou” de Tome et Janry (330.000 ex.) ; “Lanfeust Odyssey” de Christophe Arleston et Didier Tarquin (300.000 ex.) ; “Boule et Bill” de Laurent Verron, avec Cric et Pierre Veys (300.000 ex.) ; le retour des “Passagers du vent” de François Bourgeon (250.000 ex.) ; “XIII Mystery” de Corbeyran et Philippe Berthet (230.000 ex.) ; “Cédric” de Raoul Cauvin et Laudec (223.500 ex.) ; “Les Nombrils” de Maryse Dubuc et Delaf (220.200 ex.).

- Voir le rapport dans son intégralité
- Bandes dessinées 2008 : en quête de nouveaux marchés

© Gilles Ratier, secrétaire général de l’ACBD (Association des Critiques et journalistes de Bande Dessinée)