ZOMBIE WALK - Tome 2. L’espoir

, par Estelle

L’invasion de morts-vivants s’est étendue de Strasbourg à toute l’Europe et les survivants optent pour la voie maritime. Un survival très classique mais très bien dessiné.

C’est sans Fabrice Linck que Giuseppe Manunta poursuit son histoire d’invasion zombie partie de Strasbourg et qui s’étend désormais à toute l’Europe. On retrouve Mary et Franck, dans le nord de l’Italie où ils vont tenter d’embarquer sur un navire de survivants à Gênes. On découvre également un nouveau duo à Marseille qui opte lui aussi pour la voie maritime.
Alors que les histoires de morts-vivants semblent être en recrudescence ces derniers mois dans les rayons BD ("La nuit des morts vivants" de Bonetti et Istin, "Nous les morts" de Kordey et Macan…), "Zombie walk" ne réinvente pas le genre. Pour autant, la lecture n’est pas désagréable, Manunta passant d’un duo à un autre, d’un lieu à un autre avant que leurs chemins ne se croisent. Le récit est assez dynamique et a le mérite de s’attarder aussi sur les responsables de la catastrophe et pas seulement le survivant lambda. Mais surtout le dessinateur italien, connu davantage pour ses albums érotiques ("Giunchiglia"), offre des planches en noir et blanc crayonnées et très soignées qui, sans surprise, dévoilent ça et là de jolies courbes féminines mais également des zombies vraiment réussis… Les Strasbourgeois apprécieront également les décors réalistes.

Dessin et scénario : Guiseppe Manunta - Editeur : Le Long Bec - Prix : 14 euros.