WORLD WAR WOLVES - Tome 2. Autrefois un homme, aujourd’hui un loup

, par Estelle

L’habitante d’un immeuble est retrouvée à moitié dévorée. Un lycanthrope solitaire se cacherait-il à Las Cruces malgré les murailles édifiées ? Un survival ultra efficace dans lequel le danger ne vient pas des zombies mais de loups garous sanguinaires.

A Las Cruces, autour de laquelle des fortifications ont pourtant été érigées pour empêcher les lycanthropes de s’attaquer aux humains, une vieille dame est dévorée par l’une de ses créatures. Pendant ce temps, Jeremy Lester et la petite Sarah fuient Philadelphia après avoir été mystérieusement épargnés.
Reprenant les codes du survival, avec à la place des zombies des loups garous dirigés par un certain James Raven, "World War Wolves" n’en reste pas moins très addictif. Il faut dire que le récit est dynamique et que le dessin en niveaux de gris est très réaliste. L’immersion est efficace et les rebondissements sont nombreux d’autant que le récit suit en parallèle trois (groupes de) personnages, à différents endroits du continent américain, le seul apparemment touché par le fléau : la famille Marshall dans son nouvel appartement de Las Cruces, le guitariste de blues aveugle Jeremy Lester à Philadelphia et Malcom Spolding, devenu l’otage des loups à la prison de Riker Island grâce à ses compétences techniques.
L’heure n’est pas encore aux réponses sur l’origine de la transformation des humains en lycanthropes mais les premières hypothèses sont soulevées : un virus lâché par un Etat ennemi ? Une expérience scientifique sur des soldats qui aurait mal tourné ? Une chose est sûre en tout cas, les loups sanguinaires sont de plus en plus nombreux et s’organisent de plus en plus en une véritable armée… On attend avec impatience de dévorer la suite.

Dessinateur : Kyko Duarte - Scénariste : Jean-Luc Istin - Editeur : Soleil - Prix : 14,95 euros.