WALKING DEAD - Tome 26. L’appel aux armes

, par Estelle

Un nouvel arc de vengeance est en marche. La communauté de Rick se prépare à la guerre contre les Chuchoteurs tandis que Negan parvient à s’enfuir. Un épisode qui annonce une suite explosive.

Alors que "Walking dead" version TV en est à sa 7e saison, le comic continue d’avancer de son côté, en conservant une certaine distance, avec par exemple des personnages morts dans la BD et pas dans la série télé… et inversement. A la fin du tome 25, la tension était palpable, le désir de vengeance montant au sein de la communauté de Rick, violemment attaquée par les Chuchoteurs, ces humains se cachant sous la peau de zombies. Ce 26e opus va dans le même sens. Séances d’entraînement au tir sur des morts-vivants (c’est d’ailleurs leur unique rôle dans l’épisode), propagande pour entretenir le moral des troupes, la communauté se prépare à la guerre. Si comme d’habitude, on a l’impression que Robert Kirkman tire un peu en longueur, qu’il pourrait aisément éliminer quelques passages, le récit permet en tout cas de bien creuser la question - entamée dans l’épisode précédent - du leadership vacillant de Rick, de la nécessité ou non de manipuler les foules et surtout de rapprocher deux hommes radicalement opposés : le gentil Rick et le méchant Negan. Ce dernier est justement le grand héros de cette histoire. Un personnage vraiment étonnant, dont on finissait par désespérer de le voir reléguer au second plan dans sa cellule, qui balance dix vannes (pourries) à la seconde et qui parvient à se faire la malle avec un objectif : rejoindre les Chuchoteurs. Bref, ce 26e opus confirme que le comic est reparti sur de bonnes bases et avec son incroyable cliffhanger, il annonce un 27e tome explosif.
A noter que Delcourt a commencé à publier "Walking dead" dans une version "prestige", cartonnée et en grand format, regroupant l’équivalent de deux albums et complétée par les couvertures couleur et un carnet de croquis.

Dessinateur : Charlie Adlard - Scénariste : Robert Kirkman - Editeur : Delcourt, collection Contrebande - Prix : 14,95 euros.