WALKING DEAD - Tome 20. Sur le sentier de la guerre

, par Estelle

La guerre est enfin déclarée entre le cruel Negan et Rick et ses alliés... Mais grosse déception : les auteurs délayent et l’album tourne en rond.

Les communautés de Rick, Ezéchiel et Jésus se sont alliées pour en finir avec le chef psychopathe des Sauveurs, le terrible Negan qui tient toutes les communautés sous son joug. Ce dernier ayant refusé la réédition, la guerre est cette fois bel et bien déclarée !

Cela faisait plusieurs albums que Robert Kirkman nous faisait languir avec cette terrible confrontation alors lorsque le tome 20 entre enfin dans le vif du sujet, on se réjouit et on se dit que Kirkman a compris qu’à force de délayer son scénario, il commençait sérieusement à décevoir ses lecteurs de la première heure.

Certes, "Sur le sentier de la guerre" est bourré d’action : mise au point de la stratégie, armement des troupes, attaque et inévitables pertes humaines... Mais il y a un "mais". Plusieurs même. D’abord, les combats sont plutôt ternes, sans grande tension, on appréciera seulement le grand retour des zombies qui ont un rôle phare ici. Ensuite, comme on a de plus en plus de mal à s’attacher aux personnages depuis quelques épisodes, leur mort ne nous font ni chaud ni froid. Même l’intérêt porté à l’étude psychologique des survivants qui faisait la force de "Walking Dead" passe moins bien désormais. Les différents thèmes autour de la nature humaine quand il est question de survie et d’anarchie ont déjà été abordés précédemment. Enfin et surtout, à la fin de ce 20e opus - qui s’annonçait comme un tournant dans la série - on a l’impression d’être revenu exactement au même point qu’au début ! Il y a le problème Négan au début, il y a toujours le problème Negan à la fin. 

Très occupé par l’adaptation TV (la saison 4 s’est achevée en mars dernier aux Etats-Unis), Kirkman n’a peut être plus le temps (ou l’envie) de peaufiner la bande dessinée. Pour enchaîner rapidement les épisodes, le dessinateur Charlie Adlard a d’ailleurs fait appel à Stefano Gaudiano pour les encrages. 

Le tome 21 paraîtra en octobre prochain. On compte sur un sursaut des auteurs.

- Delcourt