VAINCUS MAIS VIVANTS

, par Estelle

La vie de Carmen Castillo, opposante au régime du général Pinochet, mariée à un leader révolutionnaire exécuté. Une biographie instructive et parfaitement construite sur les années noires du Chili.

Le 11 septembre 1973, une longue ère de dictature militaire s’ouvre au Chili avec le coup d’Etat de Pinochet. Il faut dire que l’élection démocratique trois ans plus tôt du socialiste Salvador Allende n’étaient pas du goût de la bourgeoisie chilienne et des Etats Unis qui craignaient pour leurs intérêts en Amérique latine… S’ensuit alors une impitoyable répression au cours de laquelle les proches d’Allende et ses sympathisants politiques vont être arrêtés, torturés et tués. En 2002, Carmen Castillo, exilée en France, retourne dans son pays sur les lieux de la mort de son mari Miguel Enriquez, secrétaire général du MIR, Mouvement de la gauche révolutionnaire.
Engagé en faveur de la cause palestinienne à travers notamment son album "Faire le mur", Maximilien Le Roy signe ici une biographie parfaitement construite en quatre dates : 1962, la rencontre de Carmen avec Beatriz Allende, la fille du futur président ; 1973, le coup d’Etat de Pinochet ; 1974, la mort d’Enriquez et l’exil ; 2002, le retour de Carmen au Chili. Le scénariste multiplie les passages d’une époques à l’autre en mettant l’accent sur l’angoisse de la clandestinité, la souffrance de la torture mais aussi la soif d’idéal démocratique, les dissensions entre les différents courants de la gauche avant l’élection d’Allende et la fidélité à la cause. L’album est très documenté, très dense aussi mais le lecteur ne se perd pas. Si on avoue avoir eu un peu de mal parfois à différencier certains personnages portant la moustache, on retiendra surtout des planches de Loïc Locatelli Kournwsky leur sobriété et leur efficacité .
"Tant que nous serons en vie, nos morts ne seront pas morts", déclare Carmen Castillo, aujourd’hui écrivaine et réalisatrice. En 17 ans de dictature, plus de 3.200 morts et disparus, 38.000 personnes torturées, des dizaines de milliers de dissidents arrêtés et près d’un millions de Chiliens sur le chemin de l’exil.

Dessinateur : Loïc Locatelli Kournwsky - Scénariste : Maximilien Le Roy - Editeur : Le Lombard - Prix : 17,95 euros.