UNE VIE AVEC ALEXANDRA-NÉEL - Livre 1

, par Estelle

Marie-Madeleine Peyronnet est embauchée pour aider au quotidien Alexandra David Néel, ancienne exploratrice au parcours exceptionnel. L’histoire d’une rencontre plus qu’une biographie.

"Choisissez une étoile, ne la quittez pas des yeux. Elle vous fera avancer loin, sans fatigue et sans peine." Un conseil qu’Alexandra David-Néel a visiblement appliqué à elle-même tant la vie de cette femme, née en 1868 et décédée en 1869, est incroyable.
Pour raconter l’histoire de celle qui fut exploratrice - bouddhiste, elle passa 14 ans en Asie, vécut à la tibétaine, apprit le sanskrit et fut la première occidentale à pouvoir pénétrer l’enceinte interdite de Lhassa -, journaliste, féministe, écrivain et philosophe, Fred Campoy s’est inspiré de livre de souvenirs ("Dix ans avec Alexandra David-Néel") de Marie-Madeleine Peyronnet qui vécut avec elle les dix dernières années de sa vie en tant qu’aide de maison, infirmière, secrétaire particulière mais aussi confidente et fille spirituelle.
Le récit commence donc en 1959 lorsque Marie-Madeleine, 29 ans, entre au service d’Alexandra David-Néel, déjà nonagénaire mais au caractère toujours bien trempé, dans sa villa de Digne. Etonnamment, ce premier tome ne se concentre pas sur les aventures tibétaines de l’exploratrice. On découvre certes certains épisodes passés particuliers (la pratique du toumo qui permet de repousser les limites de résistance au froid, sa rencontre avec le jeune Yongden qui deviendra son fils adoptif, etc) mais c’est sur le présent et sa cohabitation avec Marie-Madeleine qui est ici privilégiée. De manière inhabituelle aussi, la couleur est utilisée pour les flash-backs au Tibet tandis que le sépia sert à coloriser le présent… Le regard de l’employée est à la fois tendre et critique, la complicité naissante entre les deux femmes est intéressante, le ton est plutôt léger et drôle mais on est tout de même un peu frustré de ne pas plonger plus profondément dans le Tibet des années 1910 en compagnie de l’exploratrice. Un petit dossier reprenant la biographie d’Alexandra David-Néel, photographies à l’appui, permet toutefois d’en savoir un peu plus sur elle.
Hasard du calendrier, une autre bande dessinée - "Les chemins de Lhassa" de Boro Pavlovic et Christian Perrissin publiée chez Glénat - vient également de sortir sur la vie d’Alexandra David-Néel.

Dessinateur : Mathieu Blanchot - Scénariste : Fred Campoy - Editeur : Bamboo, collection Grand Angle - Prix : 16,90 euros.