UN LOUP EST UN LOUP - Tome 2

, par Estelle

Devenus orphelins, les quintuplés sont séparés mais le jeune Charlemagne n’a pas l’intention de se laisser faire. Suite et fin convaincante de l’adaptation du roman de Michel Folco.

Racleterre en Rouergue, 1774. Peu après la mort de Clovis Tricotin, sa femme succombe à son tour laissant les quintuplés orphelins. Les enfants sont alors répartis au sein de la famille. Recueilli par sa marraine au château, Charlemagne en profite pour développer son don de communication avec les animaux tout en ayant bien l’intention de retrouver ses frères et soeurs.
Comme on le pressentait à la fin du premier tome, le récit se focalise désormais sur Charlemagne, le dernier né mais aussi le plus malin de la fratrie. Insoumis et toujours aussi inquiétant, le gamin au bout de langue coupée fait un peu froid dans le dos. Charlemagne n’est pas sympathique mais les autres personnages non plus. A l’instar du roman de Michel Folco dont est tirée la bande dessinée, l’histoire est rude, la brutalité permanente, donnant à l’ensemble une atmosphère sombre vraiment intéressante. Au delà du jeune quintuplé, les auteurs dressent ainsi un portrait très convaincant de la France féodale du XVIIIe siècle.
Le dénouement de cet opus laisse en revanche le lecteur sur sa faim. Folco avait poursuivi les aventures de Charlemagne Tricotin dans son troisième roman, "En avant comme avant !". Espérons que Makyo et Federico Nardo adaptent également celui-là.

Dessinateur : Federico Nardo - Scénariste : Makyo - Editeur : Glénat - Prix : 14,95 euros.