UN JOUR SANS JÉSUS - Livre V

, par Estelle

A Jérusalem, tout le monde cherche toujours où est le corps du Christ et qui aurait eu intérêt à le subtiliser. Une farce hystérique divertissante à souhait.

Jérusalem, dimanche de Pâques de l’an 33 après Jésus-Christ, 16h. Soit moins de 24 heures chrono après que le corps du Christ a disparu de son tombeau. Et le moins que l’on puisse dire est que ce vol a semé une belle pagaille : alors que les Romains se préparent à mettre la ville à feu et à sang, que les zélotes vont enfin lancer leur révolution par les catacombes, les apôtres eux sont pourchassés un peu par tout le monde…
Avant-dernier "livre" de cette série complètement déjantée, ce cinquième opus ne ralentit pas le rythme d’un pouce. Ca crie toujours autant, ça court, ça baffe tandis que têtes pas fraîches et pieds putréfiés passent de main en main dans un joyeux bordel. Cela semble certes un peu confus parfois mais c’est finalement très cohérent et surtout très divertissant. "Un jour sans Jésus" est une farce assumée. Et cela fonctionne d’autant mieux que le découpage nerveux et le trait caricatural expressif de Chico Pacheco sont diablement efficaces. Au vu de la rapidité de parution des différents épisodes quasi miraculeuse (un par mois !), le sixième et dernier "livre" est prévu pour le 14 juin 2017. Et la messe sera dite.

Dessinateur : Chico Pacheco - Scénariste : Nicolas Juncker - Editeur : Vents d’Ouest - Prix : 11,50 euros.