TROUILLE

, par Estelle

Adaptation du roman noir de Behm autour d’un homme fuyant la Mort. Graphiquement original.

Depuis qu’il est enfant, Joe Egan voit la mort avant qu’elle ne frappe : une femme blonde vêtue d’une robe noire. Alors sa vie durant, il tentera de la fuir... sautant d’un avion à un autre, passant d’hôtel en hôtel, quittant les femmes qu’il aime...
Proposé dans la collection conjointe de Payot/Rivages et Casterman, cet album est l’adaptation du roman de Marc Behm. Sous la plume et le crayon d’Oppel et Pinelli, on retrouve l’univers noir et déjanté du romancier américain décédé en 2007. Récit très elliptique d’une vie de fuyard, "Trouille" privilégie l’ambiance avant tout. Et comme on peut sans douter, celle-ci est glauque et lugubre à souhait. Le ton est froid, l’histoire racontée à la troisième personne et les dialogues peu nombreux. Graphiquement, Pinelli s’est en outre affranchi de la rigidité des cases en imbriquant différentes scènes sur une même planche colorée. Le résultat est original et dynamique. Seule la fin déçoit un peu car finalement très attendue... Mais il est vrai qu’au final, une vie s’achève de toute façon plus ou moins de la même manière...

- Casterman