TROU DE MÉMOIRE - Tome 1. Gila Monster

, par Estelle

Un homme se réveille complètement amnésique, un cadavre à côté de lui. Début d’un polar captivant dans l’Amérique des années 60.

Quand il reprend conscience, il est allongé sur un quai de San Francisco, il a une blessure à la tête, un flingue à ses côtés, le cadavre d’une fille non loin de là et il ne se souvient de rien. Qui est-il, que s’est-il passé, il n’en pas la moindre idée mais il sait qu’il vaut mieux prendre les jambes à son cou et tenter de découvrir sa propre identité par soi-même.
Réalisé en bichromie de bleu ou de sépia (parfois tâchée de rouge sang) pour mieux coller à l’ambiance rétro des années 60, "Trou de mémoire" réunit deux spécialistes du polar : Roger Seiter ("Fog", "HMS") et Pascal Regnauld. Et le résultat est un polar pur jus, vraiment captivant avec ces longs passages en voix off, ces flics têtus, ce tueur patibulaire, ce sénateur américain assassiné et surtout ce héros mystérieux qui n’était visiblement pas un ange. Avec ses cadrages cinématographiques, son trait anguleux et ses contrastes marqués, le dessinateur qui a oeuvré avec Benoît Sokal sur "Les enquêtes de l’inspecteur Canardo" signe de son côté des planches bigrement efficaces.
Mais que vient faire le gila monster - le titre de ce premier volet et le nom d’un gros lézard - dans cette histoire ? Une piste : doté d’un sang-froid remarquable, notre fuyard amnésique ne lâche rien, tout comme ce fameux lézard d’Amérique du Nord connu pour son incroyable ténacité lorsqu’il tient une proie dans ses mâchoires. En cas de morsure, la seule solution est de plonger l’animal entier dans l’eau pour le forcer à lâcher prise… Suite (très attendue !) et fin de cette histoire dans "Combien de temps un homme peut-il survivre sans respirer ?". Tout un programme !

Dessinateur : Pascal Regnauld - Scénariste : Roger Seiter - Editeur : Le Long Bec - Prix : 15,50 euros.