TIAGO SOLAN - Tome 1. Rançon d’État

, par Estelle

Mercenaire, Tiago Solan est chargé d’une mission périlleuse : s’emparer d’une rançon de plusieurs millions d’euros destinée à des terroristes libyens afin de coincer le négociateur corrompu qui se sucre au passage… Un tome d’introduction qui démarre doucement.

Tiago Solan fait partie des soldats chargés de l’extraction d’otages en Afghanistan. Mais si la libération se déroule comme prévu, le frère d’armes de Tiago saute sur une mine le laissant infirme. Quelques mois plus tard, il rencontre Ophelia Conti, une fortunée veuve italienne dont le mari agronome a été assassiné. Celle-ci soupçonne un certain monsieur Zimmer, également négociateur lors de la prise d’otages afghane, d’y être plus ou moins mêlé. Pour se venger, elle propose à Tiago une mission périlleuse : s’emparer d’une rançon de plusieurs millions d’euros destinée à des terroristes libyens.
Après leur western "Down Under" qui se déroulait dans le bush australien, Nathalie Sergeef et Fabio Pezzi s’intéressent aux conflits armés actuels et à la question du versement de rançons qui revient régulièrement dans l’actualité. A travers des planches réalistes efficaces, le premier tome plante avec application le contexte géopolitique, les motivations de Tiago et Ophelia et la constitution d’une équipe de choc pour effectuer la mission. Tout cela reste cependant très classique, sans grande surprise, et sans beaucoup d’action. Il faudra donc attendre le développement de l’intrigue dans le tome 2 pour se faire une idée plus précise sur celle-ci et s’attacher - ou pas - au deux personnages principaux qu’on pourrait croire tout droit sortis d’un film action américain.

Dessinateur : Fabio Pezzi - Scénariste : Nathalie Sergeef - Editeur : Glénat - Prix : 13,90 euros.