THERMAE ROMAE - Tome 5

, par Estelle

Coincé plus longtemps que d’habitude dans le Japon moderne, Lucius apprend à connaître une jeune Nippone. Un épisode riche et captivant.

Alors que Lucius est toujours coincé au Japon et qu’il en profite pour se documenter sur tout ce qu’il peut (le système de refroidissement de l’eau, les massages, l’acupuncture, etc) afin de construire un site thermal complet à son retour au Japon, il apprécie de plus en plus la compagnie de sa charmante interprète Satsuki... Une attirance réciproque...
Pour ce long épisode de "Thermae Romae", Mari Yamazaki n’a pas lésiné sur les rebondissements. Outre les interrogations et les découvertes habituelles de Lucius quant aux coutumes japonaises, notre Romain préféré va devoir se battre contre la pègre locale. C’est d’ailleurs une évolution dans cette originale série à succès pour laquelle la mangaka n’espérait au début que 500 lecteurs au mieux : Lucius n’est plus simplement spectateur au pays des "visages plats", il agit, et si personne ne comprend rien à ce qu’il raconte hormis Satsuki, cela ne l’empêche pas de prendre position et d’interférer directement dans la vie des Japonais contemporains. C’est aussi l’occasion pour l’auteure de nous montrer en plein action un Romain qui monte un cheval à cru et surtout une course de char ! Mais ce bond prolongé dans le temps est aussi pour le Romain au coeur tendre de vaincre sa timidité et de laisser de côté son machisme virile pour avouer ses sentiments. Ces moments donnent aussi lieu à d’humoristiques scènes dont la mangaka aime à parsemer ses épisodes.
Ce nouvel opus prouve donc une nouvelle fois que sur un sujet aussi pointu que la comparaison des bains entre la Rome antique et le Japon contemporain, on peut encore captiver son lectorat au bout de cinq volumes.

- Casterman