THE WICKED - THE DIVINE - Tome 1. Faust départ

, par Estelle

Quand les pop-stars sont des divinités qui ne vivent que deux ans… Un comic qui en met plein la vue.

Tous les 90 ans, douze jeunes gens sont choisis pour être la réincarnation de divinités de différentes cultures, à chaque fois les mêmes. Les élus sont beaux, charismatiques et brillants et déchaînent les foules. Mais dans deux ans, ils seront tous morts...
Avec "The Wicked - The Divine", Kieron Gillen et Jamie McKelvie donnent à voir un panthéon aux allures de défilé de pop-stars : Lucifer a le look de Dawid Bowie, l’Egyptienne Sekhmet est le sosie de Rihanna, la Celte Morrigan a des airs de PJ Harvey, Baal a tout d’un Kanye West, etc. Des ressemblances qui n’ont rien d’anecdotiques puisque le thème de ce comic baigné de pop culture est justement là : une critique de notre société qui voue une adoration aussi intense qu’éphémère envers des idoles superficielles quasi considérées comme des dieux. Si prendre des divinités comme personnages principaux n’est pas une première (on pense en particulier à "Sandman" de Neil Gaiman), c’est en tout cas bien fait, rythmé et clinquant comme il faut dans le dessin, tandis que l’intrigue se double d’une enquête policière plus classique mais prenante où il faut démasquer un meurtrier parmi ces douze dieux.

Dessinateur : Jamie McKelvie - Scénariste : Kieron Gillen - Editeur : Glénat Comics - Prix : 17,50 euros.