THE PROMISED NEVERLAND - Tome 1

, par Estelle

Trois jeunes pensionnaires d’un orphelinat découvrent soudain ce qui se cache derrière leur accueillant et chaleureux orphelinat. Un shonen fantastique qui accroche le lecteur dès le premier tome.

Un superbe dossier de presse, des goodies et un site web dédié, Kazé n’a pas lésiné sur les moyens pour promouvoir sa nouvelle série qui, il est vrai, fait visiblement déjà un carton au Japon avec un tirage pour les six premiers tomes de plus de deux millions d’exemplaires.
La vie est douce à l’orphelinat Grace Field House. Les 38 enfants âgés de 0 à 12 ans qui y vivent reclus ne manquent de rien, pas même de l’affection de leur nurse qu’ils appellent "maman". Mais tout bascule lorsque Emma et Norman découvrent par hasard ce qui attend chacun d’entre eux une fois qu’ils passent la porte de l’orphelinat pour s’installer dans une nouvelle famille...
Ce qui avait démarré comme une histoire gentillette avec une héroïne pétillante se transforme alors en un huis-clos oppressant. Les enfants vont dès ce premier tome apprendre la terrible réalité et le but ultime de leur existence. Dès lors, leur objectif sera de s’évader coûte que coûte... Le trait est fin et parfaitement lisible, les révélations sont bien amenées, le côté fantastique de la série éclatant d’un coup à la face du lecteur.
Si on peut regretter les redondances à chaque début de chapitre, héritées de la publication dans le magazine Weekly shonen jump, ce premier tome s’avère donc extrêmement addictif. Heureusement, il ne faudra pas attendre longtemps avant de découvrir la suite des aventures des orphelins de Grace Field House : ce premier volume sort le 25 avril - tiré à 100.000 exemplaires ! - et les quatre prochains sont prévus les 27 juin, 22 août, 24 octobre et 28 novembre 2018. A noter enfin que "The promised Neverland" fait partie des quatre mangas dont la couverture a été revisitée par des dessinateurs de BD - ici Benjamin Lacombe - sous la forme d’une jaquette inédite réversible : d’un côté l’illustration originelle, de l’autre son interprétation.

Dessinateur : Posuka Demizu – Scénariste : Kaiu Shirai – Editeur : Kazé – Prix : 6,79 euros.