THE ESCAPISTS - Les maîtres de l’évasion

, par Estelle

Un jeune homme tente de relancer un comics oublié avec l’aide de deux amis. L’histoire d’un défi éditorial à la narration impeccable.

A la mort de son père, Maxwell Roth obtient la clé de la cave qui lui était interdite enfant. Il y découvre une immense collection de l’univers de "The Escapist", un comics oublié signé Kavalier & Clay. Des années plus tard, lorsque sa mère décède, le jeune homme décide d’utiliser son héritage pour racheter les droits de l’Artiste de l’évasion et relancer le comics avec l’aide de Case, une jeune et jolie dessinatrice, et Denny, son ami d’enfance lettreur.
Inspirée du roman de Michael Chabon "Les extraordinaires aventures de Kavalier & Clay", l’histoire imaginée par Brian K. Vaughan ("Y, le dernier homme", "Papers girls", "Saga") se déroule en parallèle de celle du roman. Et cela fonctionne parfaitement. On plonge dans l’industrie des comics… mais plutôt du côté coulisses. Difficulté de survivre dans l’édition face aux grands studios, le parcours du combattant pour percer en tant que dessinateur, la nécessaire communication, etc. Pour autant, le récit est plutôt drôle, les personnages sont très sympathiques et les dessins excellents. Le prolifique scénariste américain rend ainsi un chouette hommage à l’âge d’or des comics et nul besoin d’être un fan du genre pour se laisser porter par cette petite aventure éditoriale.

Dessinateurs : Steve Rolston, Jason Shawn Alexander, Philip Bond, Eduardo Barreto - Scénariste : Brian K. Vaughan - Editeur : Urban Comics - Prix : 17,50 euros.