THE EMPTY MAN

, par Estelle

Deux enquêteurs cherchent l’origine du mystérieux virus qui semble frapper la population au hasard. Un thriller entre surnaturel et horrifique fouillis et raté.

La maladie de "l’homme vide"… Cela fait plusieurs mois qu’un mystérieux virus fait des ravages dans la population, provoquant des accès de rage, hallucinations et démence suicidaire aboutissant à la mort. De nouvelles organisations plus ou moins sectaires ont également vu le jour. Walter Langford et Monica Jensen, deux enquêteurs du FBI et du CDC, cherchent à retrouver deux enfants disparus d’une scène de crime et à en apprendre davantage sur l’origine du mal.
De prime abord, "The Empty man" est tout sauf vide. Mélange de surnaturel et d’horrifique, l’album développe plusieurs angles : le mystérieux virus, une secte démoniaque et une créature sanguinaire. Une intrigue touffue donc, ultra-violente et sanglante, signée de Cullen Bunn ("The Sixth Gun", "Harrow County") et de la dessinatrice cubaine Vanesa Del Rey ("Zero", "Creepy") qui propose des planches très lugubres. Malheureusement, l’ensemble s’avère bien trop fouillis, donnant l’impression d’une histoire complètement éparpillée qui empêche le lecteur de rentrer dedans. Résultat, les évènements qui devraient nous inspirer l’angoisse ou la peur se déroulent simplement jusqu’au dénouement, expéditif.

Dessinatrice : Vanesa Del Rey - Scénariste : Cullen Bunn - Editeur : Glénat Comics - Prix : 15,95 euros.