THE DYING & THE DEAD

, par Estelle

Un mystérieux peuple fantomatique et surpuissant conclut un marché avec un ancien militaire américain : en échange de la guérison de sa femme, il doit retrouver un artefact. Un récit déstabilisant de prime abord.


Les hommes ne sont pas seuls sur Terre. Depuis la nuit des temps, leur existence même est régie par des créatures blanches aux allures de fantômes et aux puissants pouvoirs. Mais quand celles-ci ont besoin de récupérer les trois parties d’un précieux artefact (un marteau-lance mythique), elles font appel à un ancien colonel américain en échange de la guérison de son épouse d’un cancer en phase terminale…
Réputé pour ses scénarios complexes, Jonathan Hickman ("The Manhattan projects") plonge dès le départ le lecteur dans un océan d’interrogations : de jeunes mariés massacrés et cambriolés par un mystérieux commando d’abord, un peuple antédiluvien caché et un militaire qui semble bien connaître son existence… Bref, une série d’évènements disparates qui laissent vraiment perplexe pendant un long moment d’autant que le premier tome – qui reprend les cinq premiers épisodes de "The dying & the dead" - alterne les époques et les séquences. On croise même Hitler, Mussolini et Hirohito attablés pour dîner ! Progressivement heureusement le scénario devient un petit peu plus clair et on peut profiter des dessins détaillés et dynamiques de Ryan Bodenheim ("Red Mass for Mars") même si les très très longs dialogues alourdissent les cases et cassent le rythme. On ignore encore pourquoi des fantômes surpuissants ont tant besoin de l’aide d’un simple militaire mais gageons que la seconde partie de la série saura nous fournir une explication.
A noter que pour marquer le lancement de la série, une édition collector et grand format de l’album est parue en parallèle.

Dessinateur : Ryan Bodenheim - Scénariste : Jonathan Hickman - Editeur : Glénat - Prix : 17,50 euros.