SORTIE DE ROUTE

, par Estelle

Il suffit d’une gorgée de grenadine pour que la femme de Régis redevienne une fillette, perturbant le programme bien réglé de ce cadre pressé par son patron. Une fable contemporaine à méditer.

Chef de vente dans les machines outils, Régis n’a plus qu’un rendez-vous avant de troquer le costume cravate pour la chemise hawaïenne. Valérie, sa femme, est déjà dans la voiture et tous les hôtels sont réservés pour les vacances car Régis n’aime pas l’improvisation. Sauf qu’il n’avait pas prévu qu’en buvant une simple grenadine Valérie redeviendrait soudain une petite fille !
Papa du fameux héros en doudoune Jean-Claude Tergal et du retraité Raymond Calbuth, Didier Tronchet se tourne depuis quelques temps vers des one-shots aux thèmes variés et contemporains ("Là-bas", "Ma vie en l’air"). Avec "Sortie de route", il s’intéresse au quotidien de l’homme moderne, sous la pression d’un job dont il ne rêvait pas forcément, incapable de dire stop. Régis est de ceux là. Et c’est complètement paniqué qu’il va se retrouver à trimballer sur 80 pages cette fillette qui évidemment n’a aucun souvenir de lui. Que doit-il faire ? Aller raconter son incroyable histoire aux gendarmes ? Se rendre chez les parents de Valérie qu’elle ne voit plus ?
Les couleurs éclatantes de l’été et le trait stylisé caractéristique de Tronchet - qui confère toujours à ses personnages des têtes d’ahuris - invite le lecteur à réfléchir avec légèreté à la vie et à ce qui est important finalement. Fondamentalement optimiste, parce qu’il n’est jamais trop tard pour ouvrir les yeux, ce road-movie nimbé de fantastique est plutôt réussi même si on ressent un peu moins de tendresse pour Régis que pour les précédents héros de Tronchet.

Dessin et scénario : Didier Tronchet - Editeur : Glénat - Prix : 19,50 euros.