SIN TITULO

, par Estelle

Alex part sur les traces d’une mystérieuse jeune femme qui apparait sur une photo aux côté de son grand-père décédé. Un album déroutant et fascinant où la réalité ne cesse de se distordre.

Venu rendre visite à son grand-père Robert MacKay, Alex apprend par la maison de retraite que celui-ci est décédé un mois auparavant. Dans la boite contenant ses effets personnels, il découvre la photo étonnante d’un Robert souriant, aux côtés d’une jeune femme blonde. Se peut-il qu’il ait eu une double vie ? En tentant de découvrir l’identité de la mystérieuse blonde, Alex bascule soudain dans un véritable cauchemar.
A mi-chemin entre le thriller teinté de surnaturel, et la quête intérieure, "Sin Titulo" est un album audacieux et déroutant où la réalité se mélange avec des souvenirs d’enfance traumatisants, des bribes de rêves récurrents et d’inquiétantes images kafkaïennes dont on ne sait si elles ont lieu ou si elles naissent dans la tête d’un héros ayant sombré dans la folie. Publié dans un format à l’italienne aux 160 pages aux cases en bichromie sépia très ligne clair conçu comme un gaufrier au rythme hypnotique, l’album a reçu le Eisner Award du webcomic en 2010 avant d’être publié sur papier. "C’est comme si ma vie entière était un tapis qu’on avait brusquement retiré de sous mes pieds, mais au lieu de retomber sur le sol, je chute sans fin. Et je ne sais pas où se trouve le fond" déclare Alex à un moment. Si le héros perd pied, le lecteur lui tente de récupérer ses bouts d’événements et de reconstituer le puzzle. Les explications arriveront en fin d’album. Cet incroyable voyage intérieur organisé par Stewart Cameron qui a travaillé avec Grant Morrison sur "Seaguy" ou "Batman & Robin" vaut le détour.