SILLAGE - Tome 19. Temps mort

, par Estelle

Nävis et sa bande viennent en aide aux derniers représentants d’une espèce menacés de mort. Nouvelle aventure d’une série égale à elle-même sur le thème du voyage dans le temps.

Paru pour la première fois en 1988, à raison d’un tome par an, "Sillage" continue son petit bonhomme de chemin. Et avant le tome 20, à paraître en septembre 2017, le 19e opus démarre dans la tragédie : la disparition de Nävis et de ses compagnons, tués par les robots de la Constituante parce qu’ils tentaient de protéger les deux derniers représentants d’une espèce capable de maîtriser le temps.
Evidemment passé le choc de l’image d’une Nävis trouée de partout, on se doute bien que ce n’est pas la fin de l’héroïne. Axé sur la notion de voyage dans le temps et sur la menace que cela peut représenter, "Temps mort" joue d’ailleurs sur les flash-backs et les points de vue différents. Une construction intéressante qui permet de brouiller les pistes et de maintenir le suspense. Graphiquement, Buchet fournit un travail égal même si, connaissant le soin qu’il apporte aux détails, on peut regretter le grand nombre de cases sans décor. De même, est-ce nous qui avons changé mais Nävis est devenue moins craquante au fil des années… Au terme de ce 19e album, il semble bien tout cas que l’héroïne a acquis de nouvelles capacités fort utiles que Morvan devrait mettre à profit à l’avenir. "Sillage" a encore de l’avenir.

Dessinateur : Philippe Buchet - Scénariste : Jean-David Morvan - Editeur : Delcourt - Prix : 14,50 euros.