SILLAGE - Tome 18. Psycholocauste

, par Estelle

Une dangereuse pandémie menace Sillage. Heureusement que Nävis - et surtout la petite Juliette - sont là ! Un nouvel épisode sympathique mais assez convenu.

Alors que le conseil doit voter s’il accorde ou non la citoyenneté sillienne à Juliette, la fillette que Nävis a pris sous sa protection, un terrible virus s’attaque aux créatures dotées de pouvoirs psy. Si Nävis est immunisée, Sillage et tous les habitants du Convoi sont eux en danger de mort.
C’est donc d’une pandémie dont vient cette fois la menace, façon invasion de zombies. Comme toujours le récit est rythmé et la jolie Nävis - qui reste une vraie gravure de mode avec ses combinaisons sexy et ses coiffures improbables - continue de construire sa personnalité d’adulte comme elle le fait depuis quelques épisodes. Comme toujours aussi les planches de Buchet sont soignées. Comme toujours enfin, la victoire viendra surtout de la solidarité et du respect de l’autre. Ce 18e opus est d’ailleurs l’occasion de réunir tout un tas de personnages comme Snivel, Bobo et Juliette bien sûr mais aussi Yannseï (le fils de Nävis), le Magister, Komerin, Yiarhu-Kah… Une touchante réunion de famille en somme pour une histoire sympathique mais qui ne parvient pas à nous faire vraiment craindre pour la vie des personnages ni à nous surprendre.

Dessinateur : Philippe Buchet - Scénariste : Jean-David Morvan - Editeur : Delcourt, collection Neopolis - Prix : 14,50 euros.