SILLAGE - Tome 13. Dérapage contrôlé

, par Estelle

Devenue pilote dans des courses clandestines, Nävis en apprend un tout petit peu plus sur son passé. Trop peu. Mais décidément on ne résiste pas à la jolie héroïne.

Cela fait déjà plusieurs tomes que l’intrigue de la série à succès "Sillage" avance sur un rythme moins soutenu. Cette fois, le scénario s’étale même sur deux tomes dont le premier nous emmène sur les traces d’une Nävis, devenue pilote dans des courses clandestines. Ce faisant elle tente de savoir qui la finançait clandestinement pendant qu’elle était agent de Sillage.
Si l’on n’apprend finalement pas grand chose côté histoire, si l’on reste encore sur notre faim, côté graphisme il n’y a rien à redire : le dynamisme est là - en particulier les planches mettant en scène les courses de bolides -, les couleurs vives et les aliens bizarres aussi et les "amoureux" de la jolie Nävis succomberont sans aucun doute au charme de ses tenus sexy et de ses coiffures inventives. Le caractère de l’intrépide héroïne, lui, continue en tout cas d’évoluer. Bien loin de son image de gentille fille des premiers tomes, elle se fait ici encore plus dure, antipathique même parfois, révélant une psychologie intéressante. Autant de petites choses qui font que finalement, une fois de plus, on s’accroche à ce nouvel opus de "Sillage".

- Delcourt