SILLAGE - Tome 10. Retour de flammes

, par Estelle

Nävis décide de libérer son ennemi Heiliig et de le ramener chez lui. Pour les 10 ans de la série, un album charnière où l’on en apprend un peu plus sur le passé de la jeune femme. Efficace.

A l’occasion de ses 10 ans, "Sillage" s’offre un tome 10 et un retour sur le passé de son imprévisible héroïne. Assignée à résidence depuis l’échec de sa précédente mission mais bouleversée par le sort réservé à son grand ennemi Heiliig (il a été condamné à servir de source d’énergie au vaisseau !), Nävis décide de le renvoyer auprès de son peuple : les Hottards. Ceux-ci vivent désormais sur la planète où la jeune femme a passé son enfance.
Le caractère tête brûlée de Nävis s’affirme une nouvelle fois dans cet opus où elle n’hésite pas aller contre la volonté de la Constituante. Mais moins rythmé que les précédents, l’album joue davantage la carte de la sensibilité et de l’introspection avec des thèmes comme le pardon et le devoir de responsabilité. Nävis a mûri, on le sentait déjà dans le tome 9, et Morvan ne revient pas en arrière ici.
Et comme pour mieux marquer cette évolution psychologique, le scénariste boucle une petite boucle en organisant les retrouvailles avec les Hottards du premier épisode ("A feu et à cendres") et en permettant à Nävis de retrouver une partie de sa mémoire lors de son retour sur sa planète : "Retour de flammes" mêle en effet l’époque actuelle et l’enfance de la jeune femme (avec son tigre Houyo et son robot-nurse Nsob), un peu avant le début de "Sillage" et un peu après le spin-off "Nävis". On a même droit à quelques explications sur les fameuses bandes blanches qui strient le corps de la jeune femme.
Un bon dixième tome d’anniversaire donc auquel les fans pourront préférer l’édition luxe accompagnée d’un DVD collector et d’un cahier graphique de 16 pages présentant des dessins inédits (27,50 euros).

- Delcourt