SGF

, par Estelle

La biographie d’un industriel de la bande dessinée sans scrupules. Une critique féroce du monde de l’édition.

Vous êtes bédéphile et pourtant vous ne connaissez pas le célèbre SGF Spruyt ?... Qu’à cela ne tienne, Juan Lopez Garcia, PDG de la Fondation des Héritiers Indigents de SGF Spruyt se propose de nous faire découvrir "l’homme derrière le mythe". Et le portrait est loin d’être reluisant...
Sur un ton corrosif et des planches vintage aux couleurs plutôt glauques, le jeune auteur belge Simon Spruyt - qui se cache derrière l’identité du biographe Juan Lopez Garcia, y compris en couverture - nous présente un homme d’affaires sans scrupules et mu par une ambition illimitée qui, non content d’avoir passé un pacte avec le Diable, n’hésite pas à contracter un mariage arrangé avec l’héritière Dargaud, exploiter les enfants ou assassiner des dessinateurs gênants. Conçu comme une série de saynètes montrant l’inéluctable progression de SGF Spruyt sur l’échelle sociale, "SGF" est rythmé et entraînant même si certains passages s’avèrent un peu répétitifs.
Pour cette BD, éditée par la maison marseillaise indépendante Même Pas Mal, Simon Spruyt a reçu en 2011 le Prix du meilleur album en néerlandais décerné par la Vlaamse Onafhankelijke Stripgilde.