SCARY GODMOTHER - Une terrifiante marraine

, par Estelle

La petite Hannah participe à son premier Halloween mais son cousin décide de lui faire une peur bleue... Un album entraînant au graphisme superbe. Pour petits et grands.

Ce n’est pas parce que Halloween est déjà passé qu’il ne faut plus jouer à se faire peur. A mi chemin entre un bande dessinée et un livre illustré, "Scary godmother" raconte les aventures d’Hannah autorisée pour la première fois à aller réclamer des bonbons sans ses parents. Mais son cousin Jimmy en a vite assez de devoir se coltiner la petite fille. Alors avec ses amis, il décide de lui faire une telle peur qu’elle filera illico se cacher chez elle...
Avec cet album de 200 pages composé de quatre histoires, l’Américaine ne veut pas séduire seulement les enfants. Sa "terrifiante marraine" à la chevelure rousse et aux collants bariolés nous plonge dans un monde fantastique rempli de Squelettes du Placard, de Monstres sous le Lit, de chats fantômes et de vampires assoiffés... Le jeunes lecteurs s’identifieront sans peine aux enfants de l’album qui n’osent pas regarder sous leur lit ou ouvrir le placard de la chambre tandis que les adultes eux craqueront pour cette ambiance tendre, poétique et drôle.
Si les histoires sont entraînantes, "Scary Godmother" est surtout remarquable par son graphisme. Les planches sont superbes, dynamiques, colorées et fourmillant de détails. Rien d’étonnant à ce que Jill Thompson ait reçu pour cet album un Eisner Award de la meilleure illustratrice en 2001 en plus d’un second pour la meilleure publication pour enfants. Cerise sur le gâteau, un carnet de croquis d’une vingtaine de pages termine ce luxueux album.
A noter que "Scary Godmother" a par ailleurs été adapté en série télévisée sur Cartoon Network et en pièce de théâtre.

- Delcourt