SAMURAI - Tome 10. Rikiko

, par Estelle

Takeo croise la route d’une adolescente qui rêve de venger la mort de sa famille. Un album de transition puisque la série change de dessinateur.

Après neuf albums dessinés par Frédéric Genêt, la partie graphique de "Samurai" est reprise par l’Italienne Cristina Mormile ("Le journal d’Ambre"), le premier signant tout de même la couverture de ce 10e opus. Un changement qui ne devrait toutefois pas décontenancer les lecteurs, tant le style des deux dessinateurs est proche.
Pour le reste, on retrouve le ronin Takeo au coeur du Japon médiéval, accompagné désormais de sa compagne Sayuri. Au détour d’un chemin, ils sont agressés par des bandits et ne doivent la vie sauve qu’à l’intervention de Ririko. L’adolescente, sculptrice très prometteuse, préfère s’exercer assidument au maniement du sabre, dans un seul but : venger la mort de ses parents. Cette nouvelle intrigue dure le temps d’un album. Plutôt classique et assez vite expédiée, elle reste bien maîtrisée, avec des scènes d’action dynamiques, et permet de dresser le portrait d’une jeune fille qui cherche sa voie.

Dessinatrice : Cristina Mormile - Scénariste : Jean-François Di Giorgio - Editeur : Soleil- Prix : 14,50 euros.