ROSKO - Tome 1. Per Svenson doit mourir aujourd’hui

, par Estelle

Les téléspectateurs sont appelés à voter pour choisir le mode d’exécution de Svenson, 92 victimes à son actif. Mais le tueur s’enfuit... Début d’un thriller d’anticipation entraînant.

Qui est le vrai monstre ? Per Svenson, tueur en série illuminé (92 victimes tout de même !) en attente d’exécution, ou bien les producteurs de Pimento TV qui organisent son évasion pour faire le show ?
Scénariste prolifique et éclectique ("L’élève Ducobu", "Sac à puces", "Scott Zombi", "La peau de l’ours", "La Mondaine", etc), Zidrou met en place un polar d’anticipation qui fait froid dans le dos. "Rosko" passe au vitriol une société ultralibérale où le voleur repart avec son butin si la police se rend compte que la victime n’est pas à jour de ses cotisations, un monde où les prisons sont aux mains de groupes privés et où les chaînes de TV demandent aux téléspectateurs de choisir le mode d’exécution (qui sera évidemment retransmise) d’un condamné : douche d’acide, combution ou dénucléarisation ?...
Si le cadre pique l’intérêt, l’intrigue elle est finalement plutôt classique - Rosko Timber, flic proche de la retraite qui avait arrêté Svenson, est appelé à la rescousse - mais les nombreux rebondissements dévoilant peu à peu l’incroyable machination mue par le profit sont d’une indéniable efficacité. Le dessin de Kispredilov (jeune dessinateur qui a déjà publié une histoire courte avec Zidrou dans Fluide Glacial) va dans le même sens : si on peut regretter des décors et des plans larges minimalistes, ses planches sont d’un dynamisme entraînant. Des débuts prometteurs donc pour ce polar en trois tomes.

- Delcourt