QUAND LE CIRQUE EST VENU

, par Estelle

Un cirque débarque en ville ce qui est loin de ravir le Général Poutche qui ne jure que par l’ordre, la discipline et l’obéissance. Une fable jeunesse intelligente à plusieurs degrés de lecture.

Le Général Poutche aime l’ordre, rien que l’ordre. Et s’il ne chasse pas immédiatement le cirque qui débarque en ville - ces "saltimbanques qui habitent dans des maisons qui roulent, qui s’habillent rigolo, qui bougent tout le temps, dans tous les sens, et qu’on ne peut pas contrôler" -, c’est que son ministre du Divertissement lui rappelle que le peuple a besoin de se changer les idées. Le tyran accepte donc l’installation du cirque mais n’attend que le moindre faux pas…
A l’instar de "Capitaine Fripouille" d’Olivier Ka et Alfred, paru dans la collection Les Enfants gâtés de Delcourt, "Quand le cirque est venu" est un album jeunesse qui sous couvert de raconter une histoire toute simple met le doigt sur des notions essentielles. Sans en avoir l’air et sans violence, le récit imaginé par Wilfrid Lupano (auteur de l’excellent "Vieux fourneaux" et d’"Un océan d’amour") parle ainsi de démocratie bafouée, de liberté annihilée et de dictature. Des thèmes graves traités avec humour et qui passent d’autant mieux qu’ils sont contrebalancés par le trait rond et caricatural de Stéphane Fert, ses personnages grotesques, ses planches grand format riches en détails et sa large palette de couleurs. Encore un album intelligent qui s’ajoute à la collection dirigée par Grégoire Seguin. On retrouvera Lupano en octobre prochain dans cette même collection avec "Cheval de bois, cheval de vente", sur des dessins de Gradimir Smujda.

Dessinateur : Stéphane Fert - Scénariste : Wilfrid Lupano - Editeur : Delcourt, collection Les Enfants Gâtés - Prix : 14,50 euros.